N'attendez pas, on vous rappelle

captcha
* = Champs requis

Qu’est-ce qu’un panoramique dentaire ?

panoramique
C’est une radiographie panoramique, un complément essentiel de la médecine dentaire qui donne une vue d’ensemble des arcades dentaires, des maxillaires, des articulations et des sinus. Il est utilisé pour diagnostiquer un grand nombre de conditions pathologiques : infections, fractures des mâchoires, kystes et granulomes à la racine des dents, et certaines affections osseuses (maladie de Paget)…

On effectue aussi un panoramique dentaire pour évaluer la distribution des dents, la perte osseuse et les parodontites, ou encore pour visualiser l’ensemble des germes de dents chez l’enfant, pour définir son âge dentaire. Ces informations sont essentielles aussi bien pour établir ou confirmer un diagnostic que pour planifier un traitement au plus juste.

Par ailleurs, il s’avère également utile pour décider du bien-fondé de la pose d’implants ou de la localisation des racines artificielles avant leur pose.

Comment se passe l’examen ?

Vous êtes placé(e) en position debout, la tête calée contre
un appui-tête, un support en plastique est coincé entre les
dents, à distance du tube à rayons X et un capteur plan qui
se déplacent lentement devant votre visage, pendant une
quinzaine de secondes.

Une immobilité est nécessaire pour obtenir la meilleur qualité
de l’examen.

Quels sont les risques et les précautions à prendre ?

Les doses de radiations émises lors d’un panoramique dentaire sont bien en-dessous du seuil autorisé. Cependant, il va de soi que l’exposition du fœtus au rayon X est à éviter au maximum. Si vous êtes enceinte ou si vous êtes dans le doute, vous devez le signaler à la personne qui vous prend en charge dés votre arrivée afin qu’il puisse décider de manière avisée des suites à donner à votre cas.

Les limites de la radiographie dentaire

Les informations fournies par le panoramique dentaire sont limitées à des images en 2D et présente souvent des imperfections liés à l’étalement de l’image sur la surface plane du film. De fait, pour des interventions chirurgicales importantes nécessitant un paramétrage plus précis comme la pose d’implants, l’extraction d’une dent incluse ou d’un kyste, les praticiens peuvent avoir recours au scanner ou au cone beam.