N'attendez pas, on vous rappelle

captcha
* = Champs requis

Principe et objectifs

La radiographie est l’ensemble des techniques qui permettent de réaliser des clichés des structures internes du patient, à l’aide de rayons X.

Son principe consiste à imprimer sur un film radiographique les différences de densité d’un organe. Le film sera plus ou moins noirci selon l’organe radiographié. Les os apparaîtront blancs, les tissus mous seront dans différents tons de gris et l’air sera noir.

On peut réaliser des radiographies de tout le corps, l’étude du squelette et des articulations, des poumons, de l’abdomen, des seins. Plus particulièrement la radiographie pulmonaire étudie :

  • le poumon mais aussi la trachée, les bronches et le feuillet qui entoure le poumon (plèvre),
  • le coeur et les gros vaisseaux (aorte et artères pulmonaires),
  • les vertèbres et les côtes.

Contre-indications

Habituellement, cet examen n’est pas pratiqué chez la femme enceinte, et ce pour éviter que les radiations n’affectent le fœtus. Si l’examen est toutefois indispensable, il pourra être réalisé moyennant certaines précautions particulières.

Préparation

  • Il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Le patient peut manger et boire normalement.
  • La patiente doit signaler au médecin si elle est enceinte ou susceptible de l’être.

Déroulement

  • L’examen dure quelques minutes.
  • Le patient est invité à enlever ses bijoux, à enlever ses vêtements au-dessus de la ceinture et à revêtir une chemise d’hôpital.
  • Habituellement le patient se tient debout et deux clichés sont réalisés (un de face et un de profil). En fonction de ce qui est recherché, d’autres clichés peuvent être nécessaires.
  • Au moment de l’acquisition de chaque cliché, il est demandé au patient de rester immobile et de retenir sa respiration pendant quelques secondes.
  • Après l’examen, le patient est invité à attendre quelques minutes au cas où davantage de clichés seraient nécessaires.

A savoir

  • Une fois l’examen terminé, le patient peut généralement reprendre immédiatement ses activités.
  • Cet examen est indolore.
  • Le principal inconfort peut provenir de la froideur de la plaque d’enregistrement.
  • Chez les enfants, des précautions doivent être prises pour restreindre l’exposition aux radiations : le nombre d’examens et la dose d’irradiation sont ainsi limités.
  • En fonction des anomalies rencontrées, des examens complémentaires seront peut-être nécessaires pour établir le diagnostic.

Complications

  • Aucune complication n’est directement liée à la pratique de cet examen.
  • Au cours de cet examen, le patient est exposé au rayons X. Cependant, la quantité de radiations délivrées étant relativement faible, le risque que cet examen soit nocif pour le patient est très limité.