IRM | Varimed

Prenez rendez-vous en ligne

Accéder aux résultats en ligne

Qu’est-ce qu’une IRM ?

IRM signifie Imagerie par Résonnance Magnétique.
Le mot magnétique indique que l’appareil comporte un gros aimant ; le mot résonance indique que l’on va utiliser des ondes de radiofréquence, comme celles des téléphones portables pour faire vibrer les nombreux noyaux d’hydrogène composant les tissus de votre corps, et fabriquer ainsi des images.

L’IRM permet ainsi une très bonne visualisation des tissus du corps humain, de façon très précise mais ciblée. En effet, pour obtenir le plus de détails possibles il est nécessaire de centrer l’analyse sur une zone du corps, ne permettant la plupart du temps pas d’analyser les tissus qui se situent autour ou à distance.

Où pratiquer cet examen ?

Title Categories Address Description
CLINIQUE DES LAURIERS, FRÉJUS
Ostéodensitométrie147 Rue Jean Giono, 83600 Fréjus, France

Centre d’imagerie médicale
Clinique des Lauriers
147 Rue Jean Giono, 83600 FREJUS
Standard : 04 94 51 81 81
Du Lundi au Vendredi
De 8H00 à 12H00 et de 14H00 à 19H00

IRM DU CENTRE HOSPITALIER DE LA DRACÉNIE, DRAGUIGNAN
 Route de Montferrat, 83300 Draguignan, Franceroute de montferrat
83300 DRAGUIGNAN

Déroulement de l’examen

Avant l’examen

À votre arrivée, on vous posera, comme lors de la prise du rendez-vous, plusieurs questions ; le plus important est de signaler si vous avez un appareil implantable de type pile cardiaque (pacemaker), valve cardiaque, stimulateur ou pompe à médicament. Certains de ces éléments sont incompatibles avec l’IRM en raison de possibles dérèglements liés au champs magnétique puissant.
Il est également important de signaler si vous avez connaissance de corps étrangers métallique qui pourraient dans votre corps.
Il est recommandé d’arriver au moins 15minutes avant l’heure du rendez-vous.

La plupart des examens ne nécessite pas de préparation particulière.
Dans certains cas précis, dépendant de la zone analysée ou de la question posée par votre médecin, des consignes pourront vous être données lors de la prise de rendez-vous.
Voici quelques consignes qui pourraient vous être demandées :
• Pour certaines IRM abdominales, être à jeun depuis 6h
• Pour les entéro-IRM, une préparation spécifique sera à ingérer à votre arrivée dans le service
• Pour certaines IRM pelvienne chez la femme, il peut être nécessaire d’introduire un gel à base d’eau au niveau vaginal, et/ou au niveau rectal. Cette injection se fait à l’aide d’une seringue par le ou la manipulatrice d’IRM juste avant l’examen.
• Pour certaines IRM pelviennes et digestives, il peut être nécessaire d’administer un médicament qui bloquera les mouvement digestifs (péristaltisme) : le Glucagen. Il s’agit d’une injection le plus souvent par voie sous-cutanée juste avant l’examen, par le ou la manipulatrice d’IRM.

Pour permettre d’obtenir des images de bonne qualité, on vous indiquera les vêtements que vous devrez enlever. Vous ne garderez aucun bouton, agrafe, barrette de cheveux ou fermeture éclair métallique. Vous laisserez au vestiaire, dans un casier fermé, vos bijoux, montre, clefs, porte-monnaie, cartes à bande magnétique notamment carte de crédit et votre téléphone portable.

Vous entrerez dans une salle qui sera fermée pendant l’examen. Vous serez allongé sur un lit qui se déplace dans une sorte de tunnel pour la plupart des appareils, le plus souvent sur le dos et seul dans la salle d’examen ; nous communiquerons avec vous grâce à un micro. Dans tous les cas, l’équipe se trouve tout près de vous, derrière une vitre. Elle vous voit et vous entend, pendant tout l’examen. Si vous voulez nous appeler, vous pourrez utiliser une sonnette que l’on placera dans votre main. Si cela est nécessaire, on peut à tout moment intervenir ou interrompre l’examen.

Certains examens nécessitent une injection intraveineuse, le plus souvent au pli du coude.

Pendant l’examen

Vous resterez en moyenne 15 à 30 minutes dans la salle d’examen. Votre coopération est importante : vous devez essayer de rester parfaitement immobile ; dans certains cas, nous vous dirons, à l’aide du micro, quand arrêter de respirer pour quelques secondes. A cet instant précis, vous entendrez un bruit répétitif, comme celui d’un moteur de bateau ou d’un tam-tam, pendant ce qu’on appelle une séquence.

L’examen n’est pas douloureux, mais il est souvent long et le bruit peut être désagréable.
Un sentiment de malaise par crainte d’être enfermé (claustrophobie) est un problème courant que nous connaissons bien. Il peut souvent être réduit par des moyens simples, sans aucun traitement.
Si, par exemple, vous êtes mal à l’aise dans un ascenseur, parlez-en tout de suite au personnel d’accueil, afin que l’on vous prenne particulièrement en charge.

Après l’examen

Lorsque cela est possible, un résultat oral pourra vous être communiqué à votre demande, ainsi que le compte rendu écrit. Dans certaines conditions, il est possible que le compte rendu définitif ne soit pas disponible immédiatement. Notre secrétariat vous informera alors du délai de délivrance du compte rendu, en version imprimée ou par internet sur notre site www.var-imed.fr.

Quels sont les risques d’une IRM ?

L’IRM est un examen non irradiant et il n’y a pas d’effet indésirable rapporté en lien avec l’exposition aux champs magnétiques.
D’éventuels effet indésirables peuvent survenir en lien avec l’injection du produit de contraste utilisé, à base de Gadolinium.

Ce produit est cependant généralement bien toléré. D’éventuelles manifestations allergiques banales sont possibles (urticaire). De très graves réactions d’allergie sont tout à fait exceptionnelles.
La piqûre peut provoquer la formation d’un petit hématome sans gravité, qui se résorbera spontanément en quelques jours.

Lors de l’injection, sous l’effet de la pression, il peut se produire une fuite du produit sous la peau, au niveau de la veine. Cette complication est rare (un cas sur plusieurs centaines d’injections, généralement sans suites graves), et pourrait nécessiter exceptionnellement un traitement local.

Les autres risques éventuels peuvent-être en lien avec une claustrophobie (crise d’angoisse, malaise vagal).
Le port d’une pile (pacemaker), d’une valve cardiaque, ou de tout élément contenant du fer près des yeux ou dans la tête constitue un facteur de risque majeur (risque de décès, de cécité).

éléments à fournir le jour de l’examen

Z

la demande de votre médecin

(ordonnance, lettre, …),

Z

Pour l'examen de votre enfant

son carnet de santé

Z

Si vous êtes porteur d'un matériel implantable compatible avec l'IRM,

merci d’apporter la carte d’identification fournie

Z

Les produits nécessaires à l'examen

produit de contraste notamment

Z

Votre dossier radiologique

échographies, radiographies, scanners ou IRM (historique de vos examens).

Formulaire à remplir avant une IRM

au format PDF

Délaration médecin traitant

Téléchargez la déclaration du médecin traitant à remplir.

Z

En cas de prise de traitement

la liste de vos médicaments ou ceux de vos enfants.

Z

Vos attestations

assurance maladie, accident de travail le cas échéant.

Remboursements

La connexion avec les caisses de sécurité sociale vous permet de bénéficier d’un remboursement rapide de vos frais.

En cas d’exonération du ticket modérateur (affection de longue durée, invalidité, CMU), une prise en charge totale par votre caisse de sécurité sociale vous sera accordée, sur présentation de votre carte vitale ou de l’attestation de sécurité sociale confirmant vos droits, ainsi que de l’attestation « Médecin traitant déclaré »

Si vous avez subi un accident du travail, l’examen est pris en charge directement par votre caisse de sécurité sociale. Il est indispensable que vous présentiez la feuille de prise en charge de l’accident, délivrée par votre employeur, ainsi que la carte vitale.

Pour pouvoir bénéficier de la totalité du tiers payant il faut que vous apportiez impérativement votre carte mutuelle à jour, sachant que toutes les mutuelles ne sont pas prises en charge.

Dans le cas de remboursements de personnes de plus de 16 ans, il faut nous fournir une attestation de la caisse de sécurité sociale et l’attestation « Médecin traitant déclaré ».

Un dépassement d’honoraires peut vous être demandé dans certains cas et pour certains examens. Ces dépassements d’honoraires ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale, mais peuvent l’être par certaines mutuelles. Rapprochez-vous de votre prestataire de complémentaire santé.